Il a conservé la vie à notre âme, Et il n’a pas permis que notre pied chancelle. Psaumes 66:9

 Le livre des Lamentations nous dit que les bontés de l’Eternel se renouvellent chaque matin. Une des manifestation de ses bontés réside bien en ce qu’il nous conserve la vie. Chaque matin, nous nous réveillons. C’est une grâce.

Conserver, c’est préserver de l’altération et de la destruction. Pensez aux boîtes de conserve, au rôle qu’elles jouent envers nos aliments ! Quelles que soient les attaques extérieures (chaleur, oxydation…) l’aliment est gardé. Et même ! Les vitamines, les minéraux, les fibres sont préservés. Il en est de même pour le chrétien dont la vie est cachée en Christ: il est gardé de toute attaque extérieure et de toute corruption.

 Nous verrons dans cet encouragement que non seulement Dieu protège notre vie, mais il la préserve et la sauve. Quelle grâce !

 

1. Tout d’abord, Dieu protège notre vie !

 Protéger c’est aider quelqu’un de manière à le mettre à l'abri d'une attaque, des mauvais traitements, du danger physique ou moral. C’est aussi le défendre contre toute atteinte. Dieu lui-même est notre abri ! Dieu lui-même est notre défense !

 Eternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur! Mon Dieu, mon rocher, où je trouve un abri! Mon bouclier, la force qui me sauve, ma haute retraite! Psaumes 18:3

 Ne touchez pas à mes oints, Et ne faites pas de mal à mes prophètes! Psaumes 105:15

 Croyons que la grâce de Dieu est une véritable protection !

Tu m’as accordé ta grâce avec la vie, Tu m’as conservé par tes soins et sous ta garde. Job 10:12 

 Quelque soit l’épreuve traversée, Dieu nous protège et dispose même nos ennemis en notre faveur !

 Car nous sommes esclaves, mais Dieu ne nous a pas abandonnés dans notre servitude. Il nous a rendus les objets de la bienveillance des rois de Perse, pour nous conserver la vie afin que nous puissions bâtir la maison de notre Dieu et en relever les ruines, et pour nous donner une retraite en Juda et à Jérusalem. Esdras 9:9

 Certaines situations sembleront vouloir nous mener à la mort, mais ne désespérons pas : croyons que Dieu nous conservera la vie !

 Nous ne voulons pas, en effet, vous laisser ignorer, frères, au sujet de l’affliction qui nous est survenue en Asie, que nous avons été excessivement accablés, au-delà de nos forces, de telle sorte que nous désespérions même de conserver la vie. 2 Corinthiens 1:8

 Dieu protège notre vie de sorte qu’elle ne soit affectée par quoique ce soit. Souvenons-nous de cette promesse :

 Rien ne pourra vous nuire. Luc 10:19

2. Ensuite, Dieu préserve notre vie !

 Préserver quelque chose, c’est la faire durer.

La Bible abonde de passages clés qui indiquent à l’homme la marche à suivre pour prolonger ses jours. Et ce que l’on en conclut c’est que l’on ne saurait préserver et prolonger nos jours sans nous soumettre à sa parole.

 Et si tu marches dans mes voies, en observant mes lois et mes commandements, comme l’a fait David, ton père, je prolongerai tes jours. 1 Rois 3:14

 Certaines morts nous semblent précoces, soudaines, mais la Bible est claire :

 Mais le bonheur n’est pas pour le méchant, et il ne prolongera point ses jours, pas plus que l’ombre, parce qu’il n’a pas de la crainte devant Dieu. Ecclésiaste 8:13

 Dieu veut non seulement préserver notre vie, mais il veut nous rendre heureux !

L’Eternel nous a commandé de mettre en pratique toutes ces lois, et de craindre l’Eternel, notre Dieu, afin que nous soyons toujours heureux, et qu’il nous conserve la vie, comme il le fait aujourd’hui. Deutéronome 6:24 

 En préservant notre vie, Dieu nous donne la victoire sur nos ennemis.

 L’Eternel le garde et lui conserve la vie. Il est heureux sur la terre, Et tu ne le livres pas au bon plaisir de ses ennemis. Psaumes 41:3

 Dieu préserve notre vie, car nous ne saurions la préserver nous-mêmes !

 L’homme n’est pas maître de son souffle pour pouvoir le retenir, et il n’a aucune puissance sur le jour de la mort; il n’y a point de délivrance dans ce combat, et la méchanceté ne saurait sauver les méchants. Ecclésiaste 8:8

 Cessons d’être méchants en nous rebellant face à la Parole et reconnaissons notre vulnérabilité !

 

3. Enfin, et surtout, Dieu nous sauve la vie !

 Dieu a manifesté son salut au travers du sacrifice de Jésus. Mais il le manifeste encore dans notre quotidien. Le salut de Dieu veut imprégner tous les domaines de notre vie ! Professionnel, scolaire, financier, ou même concernant notre santé !

 Croyons que dès que la mort tentera d’approcher, Dieu nous sauve et nous sauvera encore ! Cherchons donc notre salut auprès de lui !

 Les liens de la mort m’avaient environné, Et les angoisses du séjour des morts m’avaient saisi; J’étais en proie à la détresse et à la douleur. Mais j’invoquai le nom de l’Eternel: O Eternel, sauve mon âme! Psaume 116:3-4

L’Eternel dit à Moïse: Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur une perche; quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie. Nombres 21:8

Certaines situations semblent vouloir nous mener à la mort ? Oui ! A la mort de notre chair ! Ne nous retirons pas en arrière, c’est aussi là l’oeuvre du salut !

 Celui qui restera dans cette ville mourra par l’épée, par la famine ou par la peste; mais celui qui sortira pour se rendre aux Chaldéens qui vous assiègent aura la vie sauve, et sa vie sera son butin. Jérémie 21:9

Ce passage nous montre que la ville, c’est à dire toute protection matérielle et visible, ne saurait sauver notre vie. Il faut savoir capituler. Faire preuve d’humilité. Et la manifestation du salut de Dieu se fera d’autant plus étonnante. C’est un butin, une récompense, qu’une vie livrée entre les mains de Dieu. Ne cherchons donc pas à conserver notre vie par nous-mêmes.

 Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera. Matthieu 10:39

 Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle. Jean 12:25

 Seigneur je reconnais que jusqu’ici tu as conservé la vie à mon âme. C’est une grâce et je t’en remercie ! Garde-moi de chercher à conserver moi-même ma vie, mais que toujours, au quotidien, je la livre entre tes mains.