Nous connaissons tous les mesures à suivre, les gestes barrières à préconiser, en ce temps de pandémie. Ces actions, ainsi que le confinement mis en place, ont pour but de nous protéger du virus. Mais dans cette guerre sanitaire, il n’y a pas que le corps à protéger. Il y a le cœur.

Le cœur a cette particularité d’être essentiel à notre vie tant physique que spirituelle. Si nous pouvons le sentir battre sur le plan physique, nous pouvons également sentir quand il est troublé ou affecté sur le plan spirituel. Mais bien souvent, ne ne savons que faire en cas de mauvaise santé spirituelle…

La Bible nous dit « Garde ton cœur plus que tout autre chose, car de lui viennent les sources de la vie » Proverbes 4:23. Le cœur doit être gardé et protégé. Tout comme nous savons porter notre masque pour nous prémunir contre les attaques du virus, sachons également veiller sur notre cœur afin de nous prémunir contre toute attaque spirituelle et invisible.

Pour protéger notre cœur : surveillons nos pensées

La version en Français Courant nous dit« Avant tout, prends garde à ce que tu penses au fond de toi-même, car ta vie en dépend. »Proverbes 4:23

Notre cœur est comme un panier de fruits où il y aurait de bons fruits prêts à être consommés et de mauvais fruits, des fruits pourris, prêts à contaminer tout le panier. Il est donc important de faire le tri.

D’où viennent ces fruits ? De ce que nous entendons et voyons. Tout ce que nous entendons est comme une semence qui produit du fruit dans notre cœur. Les mauvaises nouvelles à la télévisions auront tendance à produire en nous le fruit de l’inquiétude, de la peur, l’amertume, le doute… Tandis que la Parole de Dieu veut produire en nous la foi.

Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ. Romains 10:17

Prenons donc le temps d’analyser nos pensées. Sont-elles des pensées de doute, de peur, de colère… ? Ou sont-elles au contraire des pensées de foi, d’assurance, de confiance en Dieu ?

Le problème n’est pas la situation autour de nous, mais la situation en nous. Le problème n’était pas la tempête autour des disciples mais la tempête qui troublait leur cœur. Comme à ses disciples, Jésus nous demande aujourd’hui « Où est votre foi ? ». (Luc 8:25)

Il est important de faire le tri dans le panier de notre cœur, avant que les fruits pourris n’affectent et ne détruisent notre foi. Surveillons nos pensées et rejetons toute pensée contraire à celle de Dieu.

Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. Philippiens 4:8

Ce temps de confinement est un temps où vont surgir toutes sortes de pensées. Soyons vigilants.

Père, donne-moi de veiller sur mon cœur comme je veille sur ma santé physique. Donne-moi de surveiller mes pensées et de rejeter toutes celles qui ne viennent pas de toi. En cette période de pandémie, nombreux sont ceux qui pensent du mal envers toi, ne voyant pas que tout cela n’est que la conséquence du péché. Père, je ne veux pas être de ceux qui t’attribuent de l’injustice. Que toutes mes pensées, que ton mon cœur t’adorent et te glorifient.

Dans la même catégorie: