Un berger veille à ce que la brebis ne manque de rien. Il ne regarde pas à ses propres intérêts.

"Fils de l'homme, prophétise contre les bergers d'Israël! Prophétise, et dis-leur, aux bergers: Ainsi parle le Seigneur, l'Eternel: Malheur aux bergers d'Israël, qui se paissaient eux-mêmes! Les bergers ne devaient-ils pas paître le troupeau? Vous n'avez pas fortifié celle qui était faible, guéri celle qui était malade, pansé celle qui était blessée; vous n'avez pas ramené celle qui s'égarait, cherché celle qui était perdue; mais vous les avez dominées avec violence et avec dureté. Elles se sont dispersées, parce qu'elles n'avaient point de berger; elles sont devenues la proie de toutes les bêtes des champs, elles se sont dispersées. Mon troupeau est errant sur toutes les montagnes et sur toutes les collines élevées, mon troupeau est dispersé sur toute la face du pays; nul n'en prend souci, nul ne le cherche."
Ézéchiel 34:2‭, ‬4‭-‬6

Un berger qui n'a pas soin de la brebis fait d'elle une proie pour l'adversaire.
Avoir un cœur de berger c'est chercher. Le berger cherche non seulement la brebis égarée mais il cherche aussi Dieu.

"Les bergers ont été stupides, Ils n'ont pas cherché l'Eternel; C'est pour cela qu'ils n'ont point prospéré, Et que tous leurs troupeaux se dispersent."
Jérémie 10:21

Être berger ce n'est pas avoir un grand statut. C'est être humble. Et Dieu se révèle aux humbles.

"Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande frayeur."
Luc 2:8‭-‬9

Dieu manifeste sa gloire aux humbles.

"La crainte de l'Eternel enseigne la sagesse,Et l'humilité précède la gloire."
Proverbes 15:33

Un berger qui manque d'humilité manque de douceur car ces deux traits de caractère sont indissociables.

Quand il n'y a pas d'humilité, il n'y a pas de douceur. Et vice versa, quand il n'y a pas de douceur c'est qu'il n'y a pas d'humilité.

"Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d'une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec amour, vous efforçant de conserver l'unité de l'Esprit par le lien de la paix."
Éphésiens 4:1‭-‬3

L'unité de l'Esprit ne peut être conservée sans humilité et douceur. Ainsi le berger humble et doux n'aura aucun mal à garder le troupeau uni.

Nous avons tous une responsabilité. Dans notre foyer premièrement, dans l'église puis dans notre entourage. Cette responsabilité demande d'avoir un cœur de berger. Envers nos enfants, conjoint, conjointe, frères et soeurs en Christ, collègues de travail... Ce cœur de berger nous permettra d'éduquer nos enfants avec douceur, d'être patient envers notre conjoint, conjointe, de supporter nos frères et soeurs en Christ, de nous soucier du salut de nos collègues...

Jésus le bon berger est l'exemple à suivre. Le "Bon" berger. Manifestons aux autres la bonté que Dieu a premièrement manifesté dans notre vie. Il nous a sorti du fumier. Aidons les autres à sortir du leur. Il nous a placé sur le rocher qui est Christ. Prêchons la bonne nouvelle du salut en Jésus Christ.

Je concluerai avec l'image du filet de l'oiseleur. L'oiseau pris au piège ne pourra être libéré sans une aide extérieure. Plus il se débattra pour s'en sortir par lui même, plus il s'empêtrera dans le filet. Parfois nous ne comprenons pas pourquoi certains ne sortent pas du filet de l'alcool, de la drogue... bref du filet du péché. C'est que nous n'avons pas compris que nous avons un rôle à jouer. Là encore c'est parce que nous n'avons pas ce cœur de berger. Quand nous aurons ce cœur de berger, nous aurons compassion de l'oiseau pris dans le filet et nous prendrons le temps qu'il faut pour défaire les liens un à un.

À la résurrection de Lazare, Jésus l'a appelé, il est sorti. Mais ensuite il a fallu une aide extérieure pour ôter ses bandages. (Selon Jean 11:43-44)

Avant sa conversion, notre frère était mort, notre sœur était morte. Jésus l'a appelé(e), il a répondu, elle a répondu à l'appel. Il est sorti, elle est sortie. Il est revenu, elle est revenue à la vie. Maintenant à nous de lui ôter ses bandages, ces liens qui résultent de son ancien état de mort. Le travail ne s'arrête pas à la conversion.

Que Dieu nous accorde d'avoir ce cœur de berger afin que nous soyons ces instruments que Dieu utilise

"Pour ouvrir les yeux des aveugles, Pour faire sortir de prison le captif, Et de leur cachot ceux qui habitent dans les ténèbres."
Ésaïe 42:7

Amen.