Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte. Hébreux 12:1 


Introduction

Un fardeau c'est quelque chose que l'on porte et qui pèse. C'est un poids. Le péché non confessé est un fardeau qui non seulement alourdit notre marche chrétienne mais qui finit même par nous faire tomber.

La terre chancelle comme un homme ivre,
Elle vacille comme une cabane;
Son péché pèse sur elle,
Elle tombe, et ne se relève plus.
Esaïe 24:20


Nous verrons premièrement que porter le fardeau du péché n'est pas sans conséquences. Puis nous verrons dans une deuxième partie comment rejeter ce fardeau. Et enfin nous verrons comment ne plus accepter ce fardeau.

Première partie : Le fardeau du péché et ses conséquences

1. Il enlève notre paix

Mon cœur est agité, ma force m'abandonne,Et la lumière de mes yeux n'est plus même avec moi. Psaume 38:11 

Le fardeau du péché nuit à la paix et au repos que Jésus donne. Nous ne sommes plus tranquilles. Nous sommes agités. Pensez à Adam après avoir consommé le fruit défendu. Il a cherché à se cacher, ce qui démontre bien son agitation.

Un des commandements concernant le sabbat, le jour du repos, consistait à ne porter aucun fardeau. Là encore, cela nous montre que le fardeau du péché nous empêche de jouir du repos en Jésus.

Ainsi parle l’Eternel : prenez garde à vos âmes ; ne portez point de fardeau le jour du sabbat, et n’en introduisez point par les portes de Jérusalem. Jérémie 17:21

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez le repos pour vos âmes. Matthieu 11:28-29

 Le fardeau du péché nous empêche de prendre le joug de Jésus et de recevoir ses instructions : des éléments essentiels si nous voulons trouver le repos.

 

2. Il enlève notre vigueur

Mon cœur est agité, ma force m'abandonne,Et la lumière de mes yeux n'est plus même avec moi. Psaume 38:11

Comme nous l'avons vu en introduction, le fardeau du péché alourdit notre marche. Il nous empêche de courir avec persévérance. Il nuit à notre endurance. En clair, il nous épuise !

Il n'y a rien de sain dans ma chair à cause de ta colère,Il n'y a plus de vigueur dans mes os à cause de mon péché. Car mes iniquités s'élèvent au-dessus de ma tête;Comme un lourd fardeau, elles sont trop pesantes pour moi. Psaume 38:4-5

Comment mener notre course à bien si nous sommes sans force? Comment pourrons-nous, comme Paul, dire, "j'ai achevé la course"? (2Timothée 4:7) Et c'est bien là le but de l'ennemi : nous empêcher d'achever notre course !

Il est aux aguets dans sa retraite, comme un lion dans sa tanière, Il est aux aguets pour surprendre le malheureux; il le surprend et l'attire dans son filet. Psaume 10:9
Des orgueilleux me tendent un piège et des filets, il placent des rets le long du chemin, ils me dressent des embûches. Psaume 140:6


Une fois que nous tombons dans le filet du péché, il se referme sur nous et nous enveloppe.Une version de la Bible utilise même le terme « emmêler » concernant le péché qui nous enveloppe si facilement. Cela traduit bien la difficulté que nous avons à nous en défaire. Et même, plus nous nous débattons, plus nous nous « emmêlons ». Plus nous nous agitons, plus nous nous épuisons.

3. Il nous empêche de regarder à Jésus

Mon cœur est agité, ma force m'abandonne, Et la lumière de mes yeux n'est plus même avec moi. Psaume 38:11 

Une fois chargés du fardeau du péché, nous perdons Jésus de vue. Nous sommes distraits.

ayant les regards sur Jésus, qui suscite la foi et la mène à la perfection; en échange de la joie qui lui était réservée, il a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu. Hébreux 12:2 

L’ennemi cherche à nous distraire, à détourner nos yeux de Jésus : c’est l’une de ses ruses pour cribler notre foi. Parce que Jésus est celui qui perfectionne notre foi, quand nous le perdons de vue, notre foi se fragilise.

Pierre lui répondit: Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux. Et il dit: Viens! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus. Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur; et, comme il commençait à enfoncer, il s’écria: Seigneur, sauve-moi!  Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit: Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté? Matthieu 14:28-31


Nos yeux sont des outils essentiels dans notre marche chrétienne. L’oeil est la lampe du corps. Le fardeau du péché nous aveugle et nous plonge dans les ténèbres.

L’œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé; mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres! Matthieu 6:22-23

En perdant Jésus de vue, nous perdons de vue son sacrifice, son rachat... nous perdons alors la joie du salut.

Rends-moi la joie de ton salut et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne. Psaume 51:14

Le fardeau du péché nuit donc à notre joie, notre paix, notre force, notre foi… et cela se manifeste dans notre quotidien. Il est donc primordial de s’en débarrasser de toute urgence ! De plus le salaire du péché c’est la mort. Nous devons donc le haïr d’une haine parfaite si nous voulons jouir de la vie que Jésus donne. Mais comment rejeter le péché qui nous enveloppe si facilement ? Plus facile à dire qu'à faire... Nous le verrons en deuxième partie.