Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte. Hébreux 12:1 

Introduction

Un fardeau c'est quelque chose que l'on porte et qui pèse. C'est un poids. Le péché non confessé est un fardeau qui non seulement alourdit notre marche chrétienne mais qui finit même par nous faire tomber.

La terre chancelle comme un homme ivre,
Elle vacille comme une cabane;
Son péché pèse sur elle,
Elle tombe, et ne se relève plus.
Esaïe 24:20

Nous avons vu premièrement que porter le fardeau du péché n'est pas sans conséquences. Maintenant nous verrons en deuxième partie comment rejeter ce fardeau. Et enfin nous verrons très prochainement comment ne plus accepter ce fardeau.

Deuxième partie : Rejeter le fardeau du péché.

1. Rejeter le péché ne se fait pas sans difficulté.

Si le péché nous enveloppe si facilement, croyons bien qu'il ne nous lâche pas aussi facilement ! Notre nature est pécheresse. Aussi rejeter le péché, c'est renoncer à notre nature adamique. Cela ne se fait pas facilement. Ce passage écrit par Paul traduit bien la difficulté :

Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. Et maintenant ce n'est plus moi qui le fais, mais c'est le péché qui habite en moi. Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair: j'ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi.
Romains 7:15‭-‬20 

Nos désirs primaires sont ceux de la chair. 

Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier, c'est ce qui est naturel; ce qui est spirituel vient ensuite. 1 Corinthiens 15:46

La version PDV nous le dit ainsi :

Ce qui vient d'abord, ce n'est pas l'être qui vit par l'Esprit Saint, c'est le simple être humain. L'être qui vit par l'Esprit Saint vient après. 1 Corinthiens 15:46

Vivre par l'Esprit Saint ne se fait pas sans difficulté, car cela demande de faire mourir notre chair. Le péché est attaché à nos membres. 

Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres. Romains 7:21‭-‬23

Faites donc mourir ce qui, dans vos membres, est terrestre, la débauche, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. Colossiens 3:5

Mais Jésus est mort pour que ce combat contre péché, bien que pas facile, soit rendu possible ! Pour que cette esclavage, ce fardeau que représente le péché, ne soit plus un problème !

Misérable que je suis! Qui me délivrera de ce corps de mort?… Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur!… Ainsi donc, moi-même, je suis par l’entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché. Romains 7 : 24-25

De plus, "faîtes mourir" traduit non seulement la difficulté mais la violence dont il faut faire preuve face au péché.

2. Rejeter le fardeau du péché ne se fait pas sans violence.

Si ton œil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne. Matthieu 5:29

Nous ne pourrons rejeter le fardeau du péché si nous n'usons pas de violence. Nous devons haïr le péché d'une haine parfaite. Le considérer tel qu'il est vraiment : un ennemi !

Je les hais d'une parfaite haine; ils sont pour moi des ennemis. Psaume 139:22

C'est à dire que l'élément qui nous conduit à pécher ("Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute...") doit être éradiqué ! Et bien sûr cela ne se fait pas sans violence, car cela touche à notre chair; ça fait mal. C'est souvent quelque chose à laquelle on est attaché, et qui nous semble même essentiel pour vivre ! Un oeil, ce n'est pas un ongle...

Parfois c'est une relation, à laquelle on est attaché, mais qui clairement nous éloigne de Dieu. Il vaut mieux que cette relation périsse plutôt que nous ! N'ayons pas peur de prendre les décisions qu'il faut !

"Arrache-le", cela montre bien la violence de l'acte. "Jette-le loin de toi" montre qu'il faut créer une réelle distance entre le péché et nous. Certains versets parlent de fuir !

Fuyez la débauche. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à la débauche pèche contre son propre corps. 1 Corinthiens 6:18

Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, l’amour, la patience, la douceur. 1 Timothée 6:11

Fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, l’amour, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur. 2 Timothée 2:22

Le péché attire. Il y a une réelle attraction. Une séduction. Pensons à Eve attirée par le fruit interdit. Le péché ne prend pas une apparence qui répugne, non, bien au contraire, il est agréable, agréable pour notre chair.

La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à  la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea. Genèse 3:6

 Comment fuir quelque chose d'agréable si ce n'est en se faisant violence? La bonne nouvelle est que même si le combat face au péché semble difficile et violent, nous ne sommes pas seuls.

3. Rejeter le fardeau du péché ne se fait pas seul.

Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ. Galates 6:2

Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière agissante du juste a une grande efficacité. Jacques 5:16

Il est important d'oublier cette honte que produit le péché et qui nous pousse à le garder secret. Il faut confesser. Là encore ce n'est pas une chose facile, et cela demande de se faire violence. Mais en confessant notre péché, nous détruisons tous les droits de l'ennemi. L'ennemi se tient dans les ténèbres et utilise les actions honteuses et secrètes pour nous maintenir en esclavage.

Et ne prenez point part aux oeuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. Car il est honteux de dire ce qu’ils font en secret.  Ephésiens 5:11-12

Nous rejetons les choses honteuses qui se font en secret, nous n’avons point une conduite astucieuse, et nous n’altérons point la parole de Dieu. Mais en publiant la vérité, nous nous recommandons à toute conscience d’homme devant Dieu. 2 Corinthiens 4:2

Rappelons au malin dans quel camp nous sommes ! Rappelons-lui que nous ne sommes plus ténèbres, mais lumière ! Confessons donc ce qui se fait dans le secret, venons à la lumière de Christ et prenons la victoire sur le fardeau du péché !

Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées. Jean 3:20

Venons consciemment et volontairement à la lumière en confessant nos péchés. Celui qui est né de Dieu ne pratique pas le péché.

Béni soit le Seigneur chaque jour! Dieu porte nos fardeaux, il nous sauve. Psaumes 68:20 S21

Le salut de Dieu consiste à porter nos fardeaux; Dieu veut porter nos fardeaux. Dans notre quotidien, chaque jour. Recevoir le salut c'est donc rejeter tout fardeau qui n'est pas celui de Jésus. Et c'est ce qui nous permet de tenir ferme.

Rejette ton fardeau sur l’Eternel : il prendra soin de toi, il ne laissera pas le juste | s’écrouler pour toujours. Psaumes 55:23 BDS

Dépose sur le Seigneur ce qui pèse sur toi, il te fera tenir debout. Il ne laissera jamais glisser l’homme qui lui obéit. Les Psaumes 55:23 PDV

Mon frère, ma soeur, peut-être que tu portes le fardeau du péché et ne sais pas comment t'en défaire... mais garde espoir : en Jésus le péché n'est plus un problème ! Si tu es réellement né de Dieu, tu ne garderas pas ce fardeau bien longtemps. Tu finiras par le confesser car tant que tu ne diras rien, tu ne seras pas tranquille. C'est ta nouvelle nature en Christ qui veut ça.

Heureux l’homme à qui l’Eternel n’impute pas l’iniquité,  et dans l’esprit duquel il n’y a point de fraude! Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, Je gémissais toute la journée. Psaume 32:2-3

Confesse ton péché et savoure les bienfaits de la grâce et du pardon ! Il y a un immense bonheur à la clé !